vendredi 24 juin 2011

Le marché des ventes de vin en ligne en très forte croissance


Le site de Berticot fêtera à la fin de l'été son premier anniversaire. Ses performances sont conformes à cette enquête publiée en ligne sur Vitisphere. Il sont le résultat de la confiance que plusieurs centaines de clients lui ont manifesté. 

LU dans vitisphere



Le marché des ventes de vin en ligne connaît une très forte croissance en France : + 33 % par an depuis 2007. Le chiffre d’affaire en France était de 308 millions d’euros en 2010 (il est estimé à 410 millions pour 2011). Le chiffre d’affaire mondial s’élevait à 3,4 milliards en 2010, et représentait 3,2 % des ventes mondiales totales de vin.
Selon Grégory Bressoles, « le marché du vin sur internet est en lente mutation, il n’y a pas de révolution en cours. Les ventes à distances sont toujours dominés par le courrier et le téléphone (à 66%), alors que la vente en ligne ne représente que 34% de ces parts de marché. Il n’y a pas non plus d’organisation de la filière autour d’une institution pouvant la défendre ou promouvoir son activité. Il y a des rapprochements mais ce ne sera pas l’équivalent d’Amazon.com pour les produits culturels. » En France, on recense 325 sites de e-commerce du vin. Leur taux de renouvellement est particulièrement important, ainsi 6 % des entreprises disparaissent par an et sont remplacées.
Pour la troisième édition de l’e-performance barometer, 29 sites internationaux ont été audités* par BeM (école de management de Bordeaux à très forte expertise vinicole), avec l’appui du site Taste A Wine. 20 de ces sites sont français et en tout 3 000 internautes ont été interrogés entre avril et mai 2011. Il leur était demandé de simuler un achat de vin (pour un budget de 250€) et d’évaluer la qualité de l’information, l’offre des vins, le design de l’interface, la facilité de navigation (seulement 68 % des usagers ont trouvé facile de commander un vin...), la sécurité (ou le respect de la vie privée), les possibilités d’interactivité et de personnalisation, la fiabilité (seulement préjugée, les internautes ne passant pas commande et ne pouvant tester le service-après-vente, l’état des stocks, le respect des délais...).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire