lundi 31 octobre 2011

Les enjeux du tourisme viticole



06h00 | Mis à jour 09h36


Les enjeux du tourisme viticole

Le futur CCTV devrait donner un coup de booster au tourisme du vin, activité en plein essor dans la région.

 Philippe Massol, directeur du CCTV.  Photo Stéphane Lartigue

Philippe Massol, directeur du CCTV. PHOTO STÉPHANE LARTIGUE

Connaître les lieux et les hommes qui sont derrière les bouteilles qu'on aime déguster. Voilà la raison d'être de l'œnotourisme, activité en plein essor dans notre région. Avec du retard sur l'Alsace, la Californie, l'Afrique du Sud, la Rioja ou la Toscane, le Bordelais et l'Aquitaine ont mis les bouchées doubles. Collectivités locales, instances consulaires, agences de voyages spécialisées (nombreuses), structures viticoles, mais aussi propriétés, coopératives ou négociants tirent désormais dans le même sens pour faire travailler deux mondes jusqu'alors étanches : ceux du vin et du tourisme.
Dans une ville qui porte le nom de son produit phare, à l'origine de sa notoriété mondiale, c'était même la moindre des choses. Une évidence telle… que ce n'était pas fait. C'est désormais du passé : penser que visiter les vignobles en Gironde (mais aussi en Dordogne et en Lot et Garonne…) est compliqué relève de la méconnaissance et du lieu commun.

Avec ou sans rendez-vous, des centaines de lieux accueillent, y compris des grands crus. Un moyen de gagner en notoriété et d'écouler des bouteilles. La mévente est parfois là, et un client potentiel, qui de plus se déplace, ne se refuse plus. Mais beaucoup reste encore à faire pour élargir et professionnaliser l'offre, notamment l'hiver et le week-end. « Notre futur centre sera aussi un point de départ pour les vignobles, mais il faudrait des routes des vins mieux identifiées », pointe Philippe Massol, directeur du CCTV.
C. C.

jeudi 13 octobre 2011

Quel rosé choisira-t-on pour Noël ?




ECONOMIE – De meilleure qualité et adapté à des repas moins formels, il s'impose dans la carte des vins.Par J.-M. N.
On le croyait relégué aux agapes ordinaires, cantonné aux mois d'été. Erreur. Le rosé monte en grade. Depuis 2005, sa part dans le budget vin des ménages a bondi de 15 % à 23 %. Dans le même temps, le vin rouge a dégringolé de 63 % à 59 % et le blanc reculé de 20 % à 17 %. Selon les dernières statistiques de FranceAgrimer, établissement public chargé des filières agricoles, les ventes de vins rosés en grande distribution ont progressé de 22 % en volume et de 31 % en valeur lors des dix premiers mois de la campagne 2010-2011. « Dans les restaurants, plus d'une bouteille achetée sur quatre est du rosé et la quasi-totalité des établissements gastronomiques en met à sa carte », constatent Les Echos. Le quotidien économique fait état de « hausses de prix substantielles » comprises entre 10 % et 14 %. Et dire qu'en 2009, l'Union européenne avait envisagé d'autoriser de classer en « rosé » les vins coupés, issus d'un mélange de blanc et de rouge.

Le « petit rosé » n'est plus ce qu'il était mais l'indiscutable amélioration de la qualité n'est pas seule en cause. Ce vin paraît le mieux adapté non seulement à l'air du temps, mais aussi à des évolutions ancrées dans les comportements. Le succès des côtes-de-provence, du menetou-salon ou des bordeaux rosés serait de nature sociologique. Ces vins s'adaptent à la déstructuration tendancielle des repas et à l'allégement des codes induit par « les contextes de consommation non formels tels que les apéritifs dînatoires, les pique-niques ou les buffets », remarque-t-on à FranceAgrimer. De même, le rosé, qui tolère d'être rafraîchi avec un glaçon, n'a rien d'intimidant ; il s'apprécie sans qu'il soit nécessaire d'étaler une culture oenologique encyclopédique. Et il s'accommode fort bien des cuisines exotiques. Conséquence : sa consommation tend à se désaisonnaliser. Quel rosé choisira-t-on pour Noël ?


lundi 10 octobre 2011

Biodynamie

Ce film documentaire explique l'agriculture bio-dynamique au travers du monde du vin. Il a été réalisé par un passionné du monde du vin ayant travaillé en tant que vignerons pendant quelques années avant d'avoir l'envie de parler de bio-dynamie grâce au cinéma.Une projection dans le cadre de la semaine du goûts est prévue à

CASTILLONNES

Mercredi 19 Octobre 20H30, CINE 4



 

samedi 8 octobre 2011

Un samedi à Montmartre


Deuxième jour de la fête des vendanges à Montmartre. Berticot est dégusté et apprécié au pied du Sacré-Coeur par les nombreux touristes et visiteurs parisiens. Gros succès pour nos vins. Nombreux sont les visiteurs qui nous parlent de Duras et des vacances heureuses qu'il y ont passées. Un grand bravo à Patrick qui anime le stand. Venez nombreux demain, c'est encore ouvert et ce soir grand feu d'artifice.

jeudi 6 octobre 2011

Zazie invitée par Berticot dans Le Point


On se souvient que Zazie marraine de la cuvée BIO de BERTICOT a aussi été intronisée par le Maréchalat des Côtes de Duras. Le Point dans son dernier numéro de septembre a rappelé cet évènement BB de Berticot


Des randonneurs en visite à Duras et Berticot

Samedi, les Randonneurs du pays de Duras ont reçu leurs homologues de Hautefort, en Dordogne, auxquels s'étaient joints le président de l'office de tourisme et le premier adjoint de cette charmante ville du Périgord vert. Durant leur périple duraquois, les marcheurs ont tout d'abord visité la cité ducale et son château en compagnie des Gavaches.


 Les randonneurs d'Hautefort ont visité la cité ducale en compagnie des Gavaches.  Photo guy brunetaud

Les randonneurs d'Hautefort ont visité la cité ducale en compagnie des Gavaches. PHOTO GUY BRUNETAUD

Accueillis à la salle d'accueil de la mairie, en présence du premier magistrat, les randonneurs ont goûté aux délices du pays.

L'après-midi a été consacré à une randonnée digestive et s'est poursuivi par la visite de la cave Berticot, la présidente des randonneurs dordognais, Suzie Caramigeas, se félicitant de l'accueil reçu, en souhaitant que les marcheurs duraquois leur rendent visite afin de découvrir Hautefort et son magnifique château.

mercredi 5 octobre 2011

Vendanges d'Aquitaine


Berticot a été  très présent lors des vendanges à la Maison de l'Aquitaine à Paris. Les produits sont à la fois dans la boutique et sur la table de dégustation.

Alain Rousset, président de la région Aquitaine a souligné l'importance du vin dans l'économie de notre région et les soutiens que la région apporte à ce secteur économique majeur. Rappelant si besoin est qu'il n'y avait pas que les châteaux de Bordeaux en Aquitaine mais aussi des vins de grande qualité ailleurs, comme le Berticot en Lot et Garonne, sélectionné par la Maison des vins d'Aquitaine. Il a insisté sur l'importance des marchés d'exportation notamment la Chine qui voit se développer une classe moyenne demandant des vins plus simples. De retour d'un voyage à Napa Valley, il y a constaté l'importance des produits dérivés et complémentaires au vin dans les chais de dégustation : oenotourisme, tourisme, etc. 

Enfin, pour la 9 e édition de ses vendanges, la Maison de l'Aquitaine à Paris a présenté hier soir une exposition sur le vignoble aquitain. Une quarantaine de personnes ont assisté à ce vernissage festif. L'exposition est née d'une collaboration inédite entre la revue « Le Festin », dirigée par Xavier Rosan, et deux géographes de l'Université Michel de Montaigne à Bordeaux, Valérie Kociemba et Hélène Velasco. « Dans le cadre d'un programme de recherche financé par la région Aquitaine, nous avons travaillé sur les territoires viti-vinicoles aquitains. Il s'agissait de voir comment ils fonctionnent et de déterminer s'ils ont une identité commune, explique Hélène Velasco. A l'issue de ce travail scientifique, nous avons eu envie de faire une publication grand public et sollicité Xavier Rosan. » Le résultat est le prochain hors-série de la revue « Festin », à paraître mi-novembre et intitulé « Au cœur des vins de Bordeaux et du Sud-Ouest », ainsi que l'exposition, directement tirée de l'ouvrage.

Sur la table de dégustation
BB de Berticot dans la boutique

En vitrine les vins sélectionnés

samedi 1 octobre 2011

Berticot présent à la Fête des Vendanges de Montmartre 2011


Du 7 au 9 octobre 2011, Fête des Vendanges de Montmartre 2011. Présence de Berticot sur le stand de la Région Aquitaine et des départements dans le village des régions tous les jours à
partir de 10h, rue Azaïs (au pied du Sacré Cœur), Paris 18e.                                                            (http://www.fetedesvendangesdemontmartre.com)

Les vins de Berticot sélectionnés par la Maison de l'Aquitaine à Paris

Dans le numéro 27 d'Aquitaine en Seine qui vient de paraitre les vins de Berticot sont à l'honneur. Ils sont présents dans le coin des gourmet de la Maison de l'Aquitaine. Ils sont en dégustation Du 26 septembre au 21 octobre 2011 à l'occasion des Vendanges de la Maison de l’Aquitaine 2011. Exposition « Paysages du vin en Aquitaine » est également organisée en collaboration avec Le Festin. Information sur les vins de la région et l’oenotourisme. Entrée libre, du lundi au vendredi de 10h à 18h30 à la Maison de l’Aquitaine  21 rue des Pyramides 75001 Paris.