vendredi 30 août 2013

Lot-et-Garonne : les vignobles sous surveillance à quelques jours des vendanges






Dans deux semaines, blancs et rosés commenceront à être vendangés. Après un printemps frais et un été brûlant, les vignobles sont sous surveillance.

Brulhois, Buzet, Duras et Marmandais, les quatre AOC de Lot-et-Garonne.

Brulhois, Buzet, Duras et Marmandais, les quatre AOC de Lot-et-Garonne. (Vidal Thierry Daniel)

Pour les viticulteurs des quatre appellations du Lot-et-Garonne (Duras, Buzet, Brulhois et Marmandais), le compte à rebours est lancé. Dans quelques jours, les tests de maturité commenceront, ils donneront le feu vert aux machines à vendanger et aux (rares) sécateurs. Les quantités sont moindres, au moins sur le merlot, quant à la qualité, il faudra attendre que la vendange soit rentrée pour la définir avec précision. En attendant, d’ici mi-septembre, la vigne reste choyée, le ciel scruté…
...
Duras espère un peu d’eau, mais pas trop
Là encore, la coulure a fait des dégâts. « La récolte en merlot sera petite », d’après Fabrice Pauvert, président du syndicat des vignerons de Duras. Et la question de l’eau devient préoccupante. « Chez moi, je travaille un rang sur deux pour obliger la vigne à puiser plus loin dans le sol. » Dans cette appellation la plus proche de Bordeaux, on craint également le manque de vin. « Les réserves fondent comme neige au soleil, historiquement, elles sont au plus bas. » Cette année, à moins que le ciel ne s’abatte sur la tête du vignoble, l’honneur sera tout juste sauf. Mais déjà des questions se posent pour l’an prochain, sur l’achat du vin par les négociants, sur comment gérer la pénurie et soutenir les viticulteurs.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire